La Liberté

26.11.2021

L'HFR regrette le mélange entre centres de santé et urgences

L'HFR regrette le mélange entre centres de santé et urgences © Charly Rappo
L'HFR regrette le mélange entre centres de santé et urgences © Charly Rappo

ATS

Partager cet article sur:

Pour l'HFR, les centres de santé vont permettre de développer des prestations ambulatoires et n'ont rien à voir avec la question des permanences et des urgences.

"En implantant des centres de santé dans les régions, l’HFR veut renforcer l’accès de la population fribourgeoise à des consultations ambulatoires effectuées par des spécialistes, en charge par exemple du suivi post-opératoire, de traitements oncologiques et de dialyses (...). Ils seront présents en fonction des besoins et des moyens", a indiqué vendredi l'HFR.

Leur présence régulière dans "ces centres de santé permettra également une plus grande collaboration avec les autres prestataires de soins tels que par exemple les médecins de famille, les ligues de santé ou le réseau fribourgeois de santé mentale (RFSM). Le regroupement de ces professionnels permettra ainsi de renforcer la collaboration interdisciplinaire et d’améliorer la prise en charge coordonnée des patients", a ajouté l'établissement.

La question du maintien d’urgences dans les régions, comme le demande l’initiative "Pour des urgences hospitalières publiques 24/24 de proximité" n’est pas liée à la réalisation de ces centres de santé qui visent le renforcement des prestations ambulatoires de proximité , a expliqué l’HFR. Ce dernier regrette que les initiants exigent le gel de la réalisation de ces centres, qui ont pour but "de bénéficier au bien-être et à la santé des Fribourgeois".

Les initiants ont lancé le 18 novembre une motion populaire qui exige le gel du projet des centres de santé, en attendant le résultat de la votation populaire sur l'initiative "Pour des urgences hospitalières publiques 24/24 de proximité". Selon eux, il faut interrompre avec effet immédiat "la mise en place extrêmement coûteuse des centres de santé, synonyme de démantèlement et de privatisation des infrastructures hospitalières existantes des sites régionaux".

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00