La Liberté

Alstom toujours optimiste, l'activité en hausse au 3e trimestre

L'accélération de la demande permet au rival hexagonal de Stadler Rail de confirmer ses ambitions pour l'ensemble de son exercice décalé. (archive) © KEYSTONE/EPA/DAVID HECKER
L'accélération de la demande permet au rival hexagonal de Stadler Rail de confirmer ses ambitions pour l'ensemble de son exercice décalé. (archive) © KEYSTONE/EPA/DAVID HECKER


Publié le 20.01.2022
Partager cet article sur:


Le constructeur ferroviaire Alstom a vu son chiffre d'affaires et ses prises de commandes progresser au troisième trimestre de son exercice décalé, lui permettant d'afficher un carnet de commandes record et de confirmer ses prévisions.

Le chiffre d'affaires trimestriel a progressé de 5,2% à 3,916 milliards d'euros (4,069 milliards de francs) et les prises de commandes de 4,8% à 4,576 milliards, en chiffres pro forma intégrant Bombardier Transport, racheté fin janvier, selon un communiqué publié jeudi.

"Durant le troisième trimestre, l'Europe a été la région la plus dynamique sur le plan commercial", a observé le PDG Henri Poupart-Lafarge.

"Notre chiffre d'affaires a progressé comme nous l'avions annoncé, grâce à la montée en cadence de la production et à la stabilisation des projets de matériel roulant (des contrats de Bombardier qui posaient problème, ndlr) ainsi que d'une forte performance de l'activité Services", a-t-il ajouté, cité dans le communiqué.

Sur les neuf premiers mois de son exercice (avril-décembre), le chiffre d'affaires pro forma d'Alstom a progressé de 11% à 11,4 milliards d'euros et les prises de commandes de 47% à 14,302 milliards.

L'Europe a apporté 62% du chiffre d'affaires et 68% des commandes, suivi par les Amériques et la région Asie/Pacifique. Le matériel roulant représente un peu plus de la moitié des ventes.

Le carnet de commandes du groupe français, "inégalé", atteignait 77,8 milliards d'euros au 31 décembre.

"Alstom réalise de solides progrès, tirant parti d'une forte dynamique de croissance. Avec notre périmètre et notre portefeuille étendus, nous enchaînons les succès dans un environnement de marché porteur, alimenté par des investissements à grande échelle dans la mobilité durable", a expliqué M. Poupart-Lafarge.

Sur l'ensemble de l'exercice 2021/22 --hors perturbations de l'économie mondiale ou pénuries significatives dans la chaîne d'approvisionnement--, Alstom prévoit toujours un ratio commandes sur chiffre d'affaires supérieur à 1, une progression des ventes du premier au second semestre, une hausse du résultat d'exploitation et des flux de trésorerie positifs.

Les perspectives à moyen terme exposées en juillet sont confirmées, avec notamment un taux de croissance annuel moyen du chiffre d'affaires supérieur à 5% d'ici 2024/25, puis une marge opérationnelle ajustée comprise entre 8 et 10% à partir de cette échéance.

Alstom promet par ailleurs un taux de distribution de dividendes compris entre 25 et 35%.

En Europe, le groupe entend ajuster sa capacité de production en Allemagne, en s'orientant davantage vers la signalisation et les services.

Dans le cadre de ses engagements envers la Commission européenne pour obtenir le feu vert au rachat de Bombardier Transport, il compte finaliser au premier semestre de son exercice 2022/23 la cession à l'espagnol CAF du site alsacien de Reichshoffen et des plateformes des trains Coradia Polyvalent (appelé Regiolis par la SNCF) et Talent3.

La cession au japonais Hitachi Rail des activités liées à la contribution de Bombardier Transport au train à grande vitesse V300 Zefiro pourrait avoir lieu "au cours du premier semestre de l'année calendaire 2022", selon le communiqué.

ats, awp, afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00