La Liberté

04.12.2020

L'ONU espère que le projet de Constitution démarre après janvier

L'émissaire de l'ONU sur la Syrie Geir Pedersen souhaite que les travaux concrets d'un projet de Constitution puissent démarrer après la prochaine réunion en janvier à Genève (archives). © KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI
L'émissaire de l'ONU sur la Syrie Geir Pedersen souhaite que les travaux concrets d'un projet de Constitution puissent démarrer après la prochaine réunion en janvier à Genève (archives). © KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI
Partager cet article sur:
04.12.2020

L'émissaire de l'ONU sur la Syrie, Geir Pedersen, souhaite que le début du projet de Constitution puisse être lancé après la prochaine réunion du Comité constitutionnel fin janvier. Il a estimé vendredi à Genève que des "points communs" étaient possibles.

Au terme d'une semaine de discussions, M. Pedersen, qui avait souhaité des "avancées", a salué une séquence "utile". Après près de dix ans de conflit, "ce n'est pas une surprise que cela soit peut-être lent", a-t-il dit à la presse après cette quatrième réunion du petit groupe de 45 membres parmi les 150 du Comité constitutionnel.

Rendez-vous le 25 janvier à Genève

Malgré "les désaccords" et les "tensions", le Norvégien a aussi vu un dialogue et la possibilité de "points communs" sur des questions comme l'intégrité territoriale du pays, l'identité nationale ou les détenus. Les proches du gouvernement, opposants et représentants de la société civile ont accepté de se retrouver dès le 25 janvier prochain à Genève pour aborder des questions constitutionnelles.

Au terme de cette prochaine discussion, M. Pedersen souhaite que les travaux concrets d'établissement d'une nouvelle Constitution puissent démarrer.

Ces dernières semaines, l'émissaire de l'ONU avait multiplié les consultations en Syrie mais aussi auprès des pays qui ont une influence sur le conflit: la Russie, l'Iran et la Turquie.

Il est "important que nous bénéficions d'un soutien international clair au travail que nous faisons", avait relevé le Norvégien. Il estime avoir obtenu celui-ci de ses interlocuteurs.

Après près de dix ans de conflit, près de 390'000 personnes ont été tuées. Des millions de Syriens sont réfugiés. Un nombre assez similaire est déplacé à l'intérieur du pays.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00