La Liberté

30.10.2020

Bénéfice de 15,1 milliards de francs pour la BNS après neuf mois

La BNS a dégagé un bénéfice de 15,1 milliards de francs sur les 9 premiers mois de 2020. L'institut d'émission a réalisé un gain de 5,3 milliards sur ses positions en monnaies étrangères et 9,1 milliards grâce à la plus-value sur son stock d'or, a indiqué vendredi l'institut d'émission (archives). © KEYSTONE/MARCEL BIERI
La BNS a dégagé un bénéfice de 15,1 milliards de francs sur les 9 premiers mois de 2020. L'institut d'émission a réalisé un gain de 5,3 milliards sur ses positions en monnaies étrangères et 9,1 milliards grâce à la plus-value sur son stock d'or, a indiqué vendredi l'institut d'émission (archives). © KEYSTONE/MARCEL BIERI
La BNS a dégagé un bénéfice de 15,1 milliards de francs sur les 9 premiers mois de 2020. L'institut d'émission a réalisé un gain de 5,3 milliards sur ses positions en monnaies étrangères et 9,1 milliards grâce à la plus-value sur son stock d'or, a indiqué vendredi l'institut d'émission (archives). © KEYSTONE/MARCEL BIERI
La BNS a dégagé un bénéfice de 15,1 milliards de francs sur les 9 premiers mois de 2020. L'institut d'émission a réalisé un gain de 5,3 milliards sur ses positions en monnaies étrangères et 9,1 milliards grâce à la plus-value sur son stock d'or, a indiqué vendredi l'institut d'émission (archives). © KEYSTONE/MARCEL BIERI
Partager cet article sur:
30.10.2020

La BNS a poursuivi son redressement entre juillet et septembre. L'institut d'émission présente un bénéfice de 15,1 milliards de francs sur les neuf premiers mois de l'année, enregistré notamment grâce à la plus-value réalisée sur le stock d'or.

Le bénéfice est conforme aux prévisions des économistes d'UBS, qui tablaient sur un résultat de 15 milliards de francs.

La BNS avait subi une perte de 38,2 milliards de francs au premier trimestre, suite à l'éclatement de la crise du coronavirus, avant de basculer dans le vert au premier semestre en dégageant un léger bénéfice de 0,8 milliard.

De janvier à septembre, les positions en monnaies étrangères ont permis d'engranger un gain de 5,3 milliards de francs, malgré des pertes de change de 22,3 milliards de francs, indique vendredi la banque centrale.

Les stocks d'or sont les principaux contributeurs au résultat, avec une plus-value de 9,1 milliards. Le cours de l'or a flambé dans un contexte de crise et de ruée sur les valeurs refuge. Le prix au kilogramme a gonflé de quelque 19% sur les neuf premiers mois de l'année. A fin septembre, ce métal précieux se négociait à près de 56'000 francs le kilogramme, contre 47'222 francs début janvier.

Les positions en francs ont dégagé un bénéfice de 1 milliard, tiré principalement des taux négatifs prélevés sur les avoirs en compte de virement.

Dans son communiqué, la BNS rappelle que sa performance est liée à l'évolution sur les marchés de l'or, des changes et des capitaux, ce qui implique de fortes fluctuations.

ats, awp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00