La Liberté

01.07.2021

Le vaccin de CureVac efficace à 48% seulement (résultats finaux)

Le vaccin CureVac est basé sur la technique de l'ARN messager (archives). © KEYSTONE/DPA/CHRISTOPH SCHMIDT
Le vaccin CureVac est basé sur la technique de l'ARN messager (archives). © KEYSTONE/DPA/CHRISTOPH SCHMIDT
Partager cet article sur:
01.07.2021

Le vaccin développé par le laboratoire allemand CureVac n'est efficace qu'à 48% pour prévenir le Covid-19, selon des résultats complets d'un essai clinique à grande échelle. Ce taux est bien plus faible que les autres vaccins à ARN messager déjà approuvés.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) exige une efficacité d'au moins 50% pour qu'un candidat soit accepté comme vaccin. Les vaccins BioNTech/Pfizer et Moderna, également basés sur le principe de l'ARN messager, ont démontré une efficacité d'environ 95%. Celle des vaccins AstraZeneca et Johnson & Johnson se situe entre 60 et 70%.

Chez les participants à l'essai, "le candidat vaccin CVnCoV a démontré une efficacité globale de 48% (83 cas dans le groupe vacciné, 145 dans le groupe placebo) contre la maladie COVID-19, quelle que soit sa gravité", a indiqué mercredi dans un communiqué la société allemande. Elle a signé un important contrat de commande avec l'Union européenne, ainsi qu'avec la Suisse.

Le résultat de CureVac était prévisible après la publication à la mi-juin d'analyses intermédiaires décevantes des essais cliniques de ce vaccin attendu. Le laboratoire avait mis en cause la diffusion rapide des nouveaux variants.

CureVac indique que la performance de son produit est légèrement meilleure dans la tranche d'âge des 18-60 ans, où l'efficacité atteint 53%. Au sein de ce groupe, l'effet protecteur contre les formes modérées et graves de la maladie atteint 77 % et il est de 100% dans la prévention des hospitalisations et des décès, selon le communiqué.

Une "contribution importante"

En revanche, "chez les participants âgés de plus de 60 ans, représentant 9% des cas étudiés, les données disponibles n'ont pas permis de déterminer l'efficacité de manière statistiquement claire".

Malgré ce résultat en demi-teinte, CureVac se dit convaincu que son candidat vaccin "apporte une contribution précieuse à la santé publique en protégeant totalement les participants à l'étude âgés de 18 à 60 ans contre l'hospitalisation ou le décès, et avec un taux d'efficacité de 77% contre la progression modérée et grave de la maladie", a affirmé son directeur Franz-Werner Haas, cité dans le communiqué.

"Nous pensons que ce profil d'efficacité représente une contribution importante à la gestion de la pandémie de Covid-19 et à la gestion de la propagation dynamique des variants", ajoute-t-il.

Il revient à présent à l'agence européenne des médicaments (EMA), qui a déjà engagé une procédure d'examen en continu du vaccin, de donner son feu vert ou non à sa mise sur le marché. La Commission européenne a signé avec la firme un contrat portant sur l'achat de 405 millions de doses.

La Confédération suisse en a elle commandé 5 millions. Le vaccin n'a cependant pas encore été approuvé par Swissmedic. En principe, le prix d'achat d'un vaccin contre le Covid-19 n'est dû qu'à la livraison, avait précisé l'Office fédéral de la santé publique. La livraison en Suisse ne devrait avoir lieu qu'une fois le vaccin approuvé.

CureVac avait été parmi les premiers à se lancer dans la course au vaccin. La société espérait encore il y a peu mettre sur le marché un sérum performant en mai de cette année.

Elle s'est alliée aux géants pharmaceutiques suisse Novartis et allemand Bayer en vue des phases de production. Il développe en parallèle des vaccins dits de seconde génération, prenant en compte les variants, mais dont la mise au point est moins avancée.

ats, afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00