La Liberté

Lueur d'espoir pour le bruant proyer

Le bruant proyer est classé "au bord de l'extinction" sur la dernière liste rouge des oiseaux nicheurs. © Marcel Burkhardt
Le bruant proyer est classé "au bord de l'extinction" sur la dernière liste rouge des oiseaux nicheurs. © Marcel Burkhardt


Publié le 09.08.2022
Partager cet article sur:


Le bruant proyer, une espèce d'oiseaux "au bord de l'extinction" en Suisse, a vu ses effectifs fortement diminuer au cours de la dernière décennie. Cette année pourtant, de nombreuses observations de ce volatile ont été rapportées.

Depuis l'intensification de l'agriculture, l'espèce s'est pratiquement éteinte. Ses effectifs ont chuté de 60% au cours des dix dernières années. Il ne reste actuellement en Suisse qu'une centaine de couples nicheurs, a indiqué lundi la Station ornithologique de Sempach (LU).

Cette année, la station a reçu plus de signalements de bruants proyers en période de reproduction qu'au cours des deux dernières décennies. Bien que cela soit probablement dû en grande partie à une arrivée exceptionnelle d'autres régions d'Europe, c'est "une lueur d'espoir", estiment les ornithologues.

Pour subsister, le bruant proyer a besoin de surfaces de promotion de la biodiversité de haute qualité. Actuellement, trois quarts des effectifs se concentrent dans les cantons de Genève, de Schaffhouse ainsi que dans la région des grands marais des cantons de Berne et de Fribourg.

Le bruant proyer a un plumage simple, mais il se fait remarquer durant la période de reproduction lorsque le mâle fait entendre sans cesse son chant métallique et grinçant caractéristique du haut d'un buisson ou d'un arbre. Cet oiseau est originaire des steppes.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11