La Liberté

23.01.2021

Sion avait bien préparé son derby

Jan Bamert (à gauche) à la lutte pour le ballon avec le Lausannois Rafik Zekhnini: un clean sheet pour la défense du FC Sion. © Keystone/MARTIAL TREZZINI
Jan Bamert (à gauche) à la lutte pour le ballon avec le Lausannois Rafik Zekhnini: un clean sheet pour la défense du FC Sion. © Keystone/MARTIAL TREZZINI
Partager cet article sur:
23.01.2021

Cette fois, Sion n'a pas laissé filer la victoire. Les Valaisans se sont imposés 1-0 à Lausanne lors de la 15e journée de Super League samedi.

En football, les coups de pied arrêtés revêtent d'une importance capitale. Bien exécutés, ils font gagner des points. C'est grâce à eux que Sion en a pris trois à Lausanne samedi. Même s'ils n'ont mis qu'un seul but, par Gaëtan Karlen qui reprenait bien un corner de Matteo Tosetti à la 26e minute, les Valaisans ont affiché une menace constante sur les buts d'un Mory Diaw pas toujours à son affaire. A l'instar de la tête d'Ayoub Abdellaoui sur la barre (58e), où le gardien vaudois était très mal sorti.

Mais il n'a pas été le seul Lausannois en difficulté pour cette reprise. Privé du buteur Aldin Turkes jusqu'au terme de la saison, Giorgio Contini avait choisi une ligne d'attaque mobile, composée du trio Zekhnini-Guessand-Brazão, mais qui ne facilitait pas la progression. On ne remplace pas Turkes aussi facilement, et cela va au-delà des six buts qu'il avait marqués en première partie de championnat.

Et les deux recrues hivernales, Hicham Mahou et Toichi Suzuki, qui sont entrées en jeu contre Sion, ne semblent pas correspondre au profil. Contini aura du boulot pour que son équipe continue à être performante sans son élément-clé. Parce que la petitesse de l'écart au tableau d'affichage samedi a presque eu quelque chose de flatteur, malgré quelques occasions en fin de match (Guessand à la 79e notamment).

Fayulu fait encore gagner des points

Reste que Fabio Grosso l'a souvent laissé entendre: sans temps pour travailler, tout est plus compliqué. Façon à la fois de se dédouaner d'un automne très médiocre que de se permettre quelques jolies promesses dès qu'il aurait des semaines complètes pour mettre ses idées en place. Le match nul contre Lugano de la semaine dernière (1-1) l'avait déjà laissé entrevoir, avec quelques principes très clairs (notamment en phase défensive). Cela s'est confirmé lors du déplacement de la Tuilière samedi.

Il y a plusieurs choses à dire du match du FC Sion. La principale étant que sans doute pour la première fois de la saison, les Valaisans ont semblé maîtrisé leur sujet, avec notamment une flexibilité tactique qui trahissait une préparation minutieuse. Sans ballon, Sion s'est calqué sur Lausanne et, avec, il a cherché à créer un maximum d'espaces grâce à des courses bien senties. Sur le papier et par séquences, cela a été séduisant.

Dans la réalité de l'entièreté du match, il y avait quelques limites et notamment quelques oublis malheureux qui ont amené le LS à porter le danger sur les buts sédunois. Car Sion avait beaucoup reculé une fois le score débloqué et il a parfois joué à se faire peur. Mais dans ses cages, il y a désormais un Timothy Fayulu qui confirme match après match sa capacité à faire gagner des points.

Le portier de 21 ans a par exemple remporté son face-à-face devant Pedro Brazão (7e) ou s'est fait l'auteur d'un arrêt très sûr devant Evann Guessand peu avant la mi-temps. Le choix de faire du Genevois un titulaire à la place de Kevin Fickentscher est aussi celui de Grosso, et cela rend honneur au travail de l'Italien.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00