La Liberté

Une première femme élue à la présidence de l'Assemblée nationale

Yaël Braun-Privet a appelé les députés à "débattre" plutôt que "se battre" dans l'hémicycle (archives), © KEYSTONE/EPA/IAN LANGSDON
Yaël Braun-Privet a appelé les députés à "débattre" plutôt que "se battre" dans l'hémicycle (archives), © KEYSTONE/EPA/IAN LANGSDON


Publié le 28.06.2022
Partager cet article sur:


La députée Yaël Braun-Pivet, une proche du président Emmanuel Macron, a été élue mardi présidente de l'Assemblée nationale française. C'est la première fois qu'une femme occupera ce poste.

L'ancienne présidente de la commission des Lois de l'Assemblée et éphémère ministre des Outre-Mer a obtenu 242 voix, soit la majorité absolue des suffrages exprimés, lors d'un second tour de vote.

Contrairement à la plupart des démocraties occidentales, aucune femme n'a encore jusqu'ici jamais été élue au perchoir de l'Assemblée nationale en France.

Désormais, elles sont trois à des postes de pouvoir: Aurore Bergé, 35 ans, est, elle, la première présidente des députés de la majorité depuis 1958 et le début de la Ve République, alors qu'Elisabeth Borne est la deuxième Première ministre en autant d'années.

"Les Français nous enjoignent de travailler ensemble, de débattre plutôt que de nous battre", a appelé Mme Braun-Privet après son élection. "L'Assemblée doit être une chance pour notre pays", a insisté celle qui était encore novice en politique en 2017.

ats, afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11