La Liberté

Mirabaud aurait dû vérifier

Partager cet article sur:
09.07.2020

Fonds Juan Carlos » La banque genevoise n’a pas vérifié l’origine des 100 millions versés au roi espagnol.

La banque privée Mirabaud n’a pas procédé à des vérifications au moment d’accepter les 100 millions de dollars versés par feu Abdullah Bin Abdelaziz, alors souverain d’Arabie saoudite, sur le compte dont l’ex-roi d’Espagne Juan Carlos était le bénéficiaire. C’est ce que l’associé gérant senior Yves Mirabaud a déclaré en mars au Ministère public genevois, rapporte El País.

Yves Mirabaud a été entendu le 11 mars par le procureur Yves Bertossa dans le cadre du scandale entourant l’ancien roi d’Espagne, précise l’article du quotidien espagnol, dont les informations ont été confirmées hier à AWP par une source proche du dossier.

Juan Carlos Ier est accusé d’avoir touché des commissions illégales sur des marchés publics, en particulier pour la construction d’un train à grande vitesse en Arabie saoudite. De l’argent a transité par la Suisse, à Genève.

Lorsqu’il s’est agi d’autoriser le virement des 100 millions en 2008, le groupe bancaire genevois a fait confiance à un gérant externe du compte. ats

Dans la même rubrique
suivez-nous sur insta

 

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00