La Liberté

Sorry, Londres veut renégocier

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Après avoir dégénéré en mai, les marches orangistes (protestantes et pro-britanniques) ont eu lieu dans un format réduit à la mi-juillet en Irlande du Nord, ici à Belfast. © Keystone
Après avoir dégénéré en mai, les marches orangistes (protestantes et pro-britanniques) ont eu lieu dans un format réduit à la mi-juillet en Irlande du Nord, ici à Belfast. © Keystone
Sorry, Londres veut renégocier
Sorry, Londres veut renégocier
Partager cet article sur:
29.07.2021

Même sans chaos aux frontières, l’application du Brexit fait ressurgir les questions de fond non résolues. Notamment sur les contrôles des approvisionnements entre la Grande-Bretagne et l’Irlande du Nord

Pascal Baeriswyl

Après-Brexit » Boris Johnson veut renégocier! 5 ans après le référendum sur la sortie du Royaume-Uni (RU) de l’Union européenne (UE), 18 mois après les accords de séparation, un peu plus de 6 mois après l’entrée en vigueur concrète du Brexit, la tension remonte entre jeunes divorcés.

Ce printemps, Bruxelles a ouvert des procédures d’infraction contre Londres pour sa mauvaise volonté dans l’application des accords durement négociés. Londres dénonce la «rigidité européenne». Tandis que l’épineuse question du statut de l’Irlande du Nord joue les monstres du loch Ness, l’ouverture restreinte des eaux britanniques ulcère les pêcheurs européens. Premier bilan d’étape avec le politologue Christian Lequesne, spécialiste des questions lié

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00