La Liberté

Pixar, le rêve américain du Fribourgeois Tom Vonlanthen

Le jeune Fribourgeois Tom Vonlanthen est passionné de cinéma d’animation. Il a déjà produit deux dessins animés et ne va pas s’arrêter là

Du haut de ses 19 ans, Tom Vonlanthen a déjà produit deux dessins animés, dont Bouly, visible sur sa chaîne YouTube. © Tom Vonlanthen
Du haut de ses 19 ans, Tom Vonlanthen a déjà produit deux dessins animés, dont Bouly, visible sur sa chaîne YouTube. © Tom Vonlanthen

Margot Knechtle

Publié le 04.06.2022

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Partager cet article sur:

Portrait » «J’ai ouvert pour la première fois un logiciel d’animation 3D en cinquième primaire», raconte Tom Vonlanthen. «Depuis, je n’ai jamais arrêté.» Comme le raconte le jeune Fribourgeois de 19 ans, l’animation, il est tombé dedans quand il était petit.

C’est en première année du cycle d’orientation que Tom décide de se lancer: il publie son premier film sur YouTube, Bouly, une animation d’environ deux minutes fruit de plusieurs mois de travail.

 

Toujours plus motivé à produire des vidéos, Tom recommence l’expérience l’année suivante, puis celle d’après. «Mon troisième film d’animation, la suite de Bouly, m’a pris quatre ans à produire, je l’ai sorti l’année passée. J’ai composé la musique, rajouté des textures, il y a plus de dialogues entre l’image et la musique», explique-t-il. «Et forcément, plus on vise complexe, plus ça prend du temps!»

 

A la suite de cette publication, Tom décide d’écrire au créateur du logiciel Blender, qu’il utilise, le Hollandais Ton Roosendaal, «comme une bouteille à la mer». Son message reste sans réponse, jusqu’au jour où il voit son animation postée sur le compte Twitter du créateur, suivi par environ 50’000 personnes à l’époque. «Il y a une communauté incroyable autour du logiciel. Et cette publication sur le compte de Ton Roosendaal m’a offert une visibilité que je n’avais pas osé espérer», sourit le jeune homme.

Optimiser le travail

Après des vacances à Amsterdam, où Ton Roosendaal et Tom ont eu l’occasion d’échanger, Tom reçoit un mail intrigant: «J’ai pu recevoir plein de mails avec des offres de projets, mais dans celui-ci, on me parlait de directeur de projet, ça m’avait l’air bien sérieux.» Tom a accepté l’offre et a depuis octobre 2021 un contrat avec un studio d’animation de Vancouver.

«Mon père avait un ami qui était stagiaire chez Pixar, Sébastien Speierer. Il est devenu en quelque sorte mon mentor, mon coach dans la création de mes dessins animés», reconnaît Tom. «Lui aussi passionné de musique, il me fait des retours sur ma bande originale et m’aide à optimiser mon temps de création.» Non seulement Tom a reçu de l’aide en personne, mais il s’est formé tout seul, via des tutoriels: «J’apprenais en m’amusant. Je le voyais comme un jeu, pas comme du travail.»

«Je rêve de réaliser un jour mon propre film dans un studio»
Tom Vonlanthen

Inspiré par les géants Disney et Pixar et par son amour pour la musique de cinéma, Tom part aussi de ses propres émotions: «Je préfère viser maintenant des émotions plus profondes que le cartoon, qui reste plutôt en surface.» Arrivé au terme de son collège, Tom est plein d’ambition: «J’adorerais travailler dans ce milieu, dans un grand studio d’animation. J’aime le tout, ça se rapproche du métier de réalisateur. En fait, je rêve de réaliser un jour mon propre film dans un studio.»

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11