La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Science: le destin tragique de 68 chercheurs

Le physicien Pierre Zweiacker a écrit Morts pour la science, narrant le destin tragique de 68 chercheurs

Pendant des années, des scientifiques se sont cassés les dents sur le problème de Fermat. © Adobe Stock/photo prétexte
Pendant des années, des scientifiques se sont cassés les dents sur le problème de Fermat. © Adobe Stock/photo prétexte

Tamara Bongard

Publié le 28.06.2022

Temps de lecture estimé : 8 minutes

Partager cet article sur:

Interview » On ne devrait pas en rire. Ni même sourire. Mais parfois, il est impossible de se retenir de pouffer ou de lever les yeux au ciel en lisant Morts pour la science de Pierre Zweiacker. Dans cet ouvrage drôle et intelligent, le physicien et docteur ès sciences de l’Université de Lausanne a sélectionné toute une brochette de chercheurs qui ont donné leur vie pour faire avancer la connaissance.

William Bullock, qui a inventé la rotative offset à alimentation en continu, s’est ainsi fait broyer par cette dernière. Archimède a été tué lors du siège de Syracuse: il était plongé dans ses réflexions et n’a pas prêté l’oreille aux injonctions d’un soldat romain qui venait troubler ses calculs. Récemment encore, en 2003, Kirsty Brown a payé de sa vie ses recherches sur le léopard d

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11