La Liberté

Elle défend le statut d’artisan

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Annelise Ogi-Hurni était soutenue par ses collègues vignerons-encaveurs lors de son audience à la Préfecture de Broye-Vully hier matin. © Charles Ellena
Annelise Ogi-Hurni était soutenue par ses collègues vignerons-encaveurs lors de son audience à la Préfecture de Broye-Vully hier matin. © Charles Ellena
Partager cet article sur:
24.07.2021

Comme plusieurs vignerons, la Vulliéraine Annelise Ogi-Hurni s’oppose au système de contrôle des caves

Chantal Rouleau

Viticulture » «Nous voulons être considérés comme des producteurs et non comme des négociants ou des importateurs.» Devant la Préfecture de Broye-Vully hier matin à Payerne, Annelise Ogi-Hurni, vigneronne de Bellerive, dans le Vully vaudois, était soutenue par une vingtaine de collègues venant des districts vaudois de la Côte, de Lavaux, du Nord vaudois et même de Genève.

L’artisane a été auditionnée par le préfet de la Broye-Vully Olivier Piccard dans le cadre d’une procédure pénale, car elle s’oppose à la nouvelle ordonnance fédérale sur le vin entrée en vigueur le 1er janvier 2019. L’audience n’était pas publique et la presse n’a pas pu y participer. Le préfet, qui n’a pas répondu à nos questions, devrait rendre son jugement d’ici quel

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00