La Liberté

Il faisait vivre l’enfer à sa sœur

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
23.10.2020

Justice » La violence domestique n’est pas que conjugale. Se sentant investi de tous les droits sur sa sœur, un Fribourgeois de 28 ans lui a fait vivre un enfer, entre injures incessantes et tabassages répétés durant plus d’une année. Lorsqu’il a menacé avec virulence de tuer son ami, la victime a enfin porté plainte, de même que son ami. Le frère tyrannique a été condamné par le Ministère public fribourgeois à six mois de jours-amende (18 000 fr.) avec un sursis de trois ans et une amende ferme de 2000 francs. Vu la fréquence, la gravité et la régularité des faits, ainsi que des antécédents violents remontant à 2010 et 2012, la culpabilité du condamné est lourde, et justifie un sursis prolongé à trois ans.

Les violences physiques et verbales énumérées dans l’ordonnance de condamnation font froid dans le dos. Elles ne portent pourtant que sur les faits commis durant les trois derniers mois avant le dépôt de la plainte pénale de la victime: la malheureuse, constamment insulté

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00