La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Le PS est dans les chiffres rouges

L’Alliance de gauche n’est plus à la fête. De g. à dr: Jean-François Steiert, Valérie Piller Carrard, Alizée Rey, Sophie Tritten, Sylvie Bonvin-Sansonnens. © Charly Rappo
L’Alliance de gauche n’est plus à la fête. De g. à dr: Jean-François Steiert, Valérie Piller Carrard, Alizée Rey, Sophie Tritten, Sylvie Bonvin-Sansonnens. © Charly Rappo
Partager cet article sur:
Publié le 28.11.2021

Bien partie au premier tour de ces élections cantonales, l’Alliance de Gauche n’a pas résisté au rouleau compresseur de la droite. La conseillère nationale Valérie Piller Carrard reste sur le carreau.

Magalie Goumaz

Alliance de gauche » Au soir du premier tour le 7 novembre dernier, l’Alliance de Gauche triomphait. Elle plaçait ses cinq candidats parmi les huit premiers. Embrassades, bouquets de fleurs, arrivée à l’aula de Miséricorde en fanfare. Cette scène a pris un sérieux coup de vieux ce dimanche après-midi. Car au bout du compte, la Verte Sylvie Bonvin-Sansonnens et le socialiste Jean-François Steiert seront les seuls représentants de la gauche au Conseil d’Etat. Avec l’élection de l’UDC Philippe Demierre, le futur exécutif cantonal sera même un peu plus à droite qu’il ne l’est actuellement.

Surprise du jour: la conseillère nationale socialiste Valérie Piller Carrard n’a pas été élue. Une défaite cruelle pour celle qui avait déjà échoué en 2018 face au PLR Didier

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00