La Liberté

Le retour de bâton jette un froid

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
L’ambiance n’était pas à la fête hier soir. © Alain Wicht
L’ambiance n’était pas à la fête hier soir. © Alain Wicht
Partager cet article sur:
24.10.2020

Rassemblements restreints, vie nocturne mise entre parenthèses, lieux de loisirs fermés: les mesures prises vendredi par le Conseil d’Etat provoquent de multiples réactions. Ambiance vendredi soir à Bulle et à Fribourg

Thibaud Guisan et Charles Grandjean

Vie nocturne » «En général, si nous sortons, c’est après 23 h, après avoir pris un apéro à la maison. A l’avenir, je pense que nous allons rester chez nous pour faire la fête.» Sarah, 29 ans, était de sortie vendredi soir à Fribourg. Attablée avec trois amis au XXe, la jeune femme n’est pas enchantée par la fermeture à 23 h des établissements publics, décrétée le matin même par le Conseil d’Etat fribourgeois.

D’habitude, le bar situé dans le bâtiment de La Poste ferme à 3 h en fin de semaine. Vendredi soir, les derniers clients ont dû partir quatre heures plus tôt. Vers 20 h, la clientèle, plutôt jeune, était clairsemée. Au comptoir, le responsable de soirée, Arnaud Valloire, reconnaissait que le moral &eac

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00