La Liberté

Francesca Jones, cette source d’inspiration

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Francesca Jones, cette source d’inspiration
Francesca Jones, cette source d’inspiration


Partager cet article sur:
19.02.2021

Tennis. » Parole d’expert

Pour ma première chronique, j’aurais adoré parler de Rafael Nadal et de tout le bien que je pense de lui. Mais tout le monde parle de Rafael Nadal, alors qu’il existe des héros méconnus qui n’ont pas moins de mérite, sinon plus. Francesca Jones fait partie de cette catégorie. A 20 ans, cette Anglaise vient de prendre part à son premier tournoi du grand chelem, pour lequel elle a dû se qualifier. Son exploit est d’autant plus significatif qu’à la suite d’une maladie du développement embryonnaire, elle est née avec quatre doigts à chaque main et seulement sept orteils. Pour n’importe quelle joueuse de tennis, ce handicap aurait été rédhibitoire. Pas pour cette «petite nana» qui n’a pas froid aux yeux et qui refuse depuis toujours de se mettre des barrières.

La première fois que j’ai rencontré Francesca Jones, c’était en 2016, à Londres, en marge du tournoi de Wimbledon. Déjà, j’avais lu quelques articles à son sujet sur les réseaux sociaux et son parcou

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00