La Liberté

Rémi Bonnet pour une première?

Le Charmeysan devra vaincre le Colombien Saul Antonio Padua, vainqueur en 2019 pour s'imposer. © Keystone
Le Charmeysan devra vaincre le Colombien Saul Antonio Padua, vainqueur en 2019 pour s'imposer. © Keystone
Publié le 18.06.2022

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Partager cet article sur:

Course à pied » Plus de 500 coureurs s’attaqueront demain à la 43e édition de Neirivue-Moléson. L’occasion pour le skyrunner charmeysan d’inscrire son nom au palmarès de l’épreuve?

Après deux ans de pause forcée, Neirivue-Moléson revient sur le devant de la scène pour une 43e édition qui s’annonce belle et chaude. Très chaude, même. «Avec un départ à 9 h, nous avons la chance de démarrer assez tôt. En plus, un bon tiers du parcours est à l’ombre. Il n’empêche, nous mettrons des éponges à disposition des coureurs, qui auront droit à quatre ravitaillements officiels en comptant celui de l’arrivée», détaille Jérémie L’Homme, qui se veut rassurant malgré les températures caniculaires annoncées ce week-end.

Trois ans après sa dernière édition, qui avait fait office de championnats de Suisse de course de montagne, Neirivue-Moléson refait surface dans un monde aux habitudes bousculées. «Les gens s’inscrivent de plus en plus au dernier moment, sur place, a pu constater Jérémie L’Homme. Nous avons 450 personnes qui ont obtenu un dossard en ligne. En ajoutant les inscriptions de dimanche, j’espère que nous dépasserons la barre des 600.»

Parmi les courageux qui s’élanceront sur le tracé de 10,6 km pour 1290 m de dénivellation, la vedette locale Rémi Bonnet cherchera à signer sa toute première victoire. Trois fois deuxième à Moléson, le Charmeysan devra pour cela dompter le Colombien Saul Antonio Padua, vainqueur en 2019, le champion d’Europe en titre Jacob Adkin et le reste de la concurrence internationale. En second rideau, les autres Fribourgeois (Maxime Brodard, Jérémy Schouwey, Nicolas Philipona, Ambroise Repond, pour ne citer qu’eux) se battront pour les places d’honneur et le podium cantonal.

Chez les dames, l’absence de Maude Mathys, imbattable les deux fois où elle s’est présentée en Gruyère (2017 et 2019), redistribue les cartes. La lutte aux avant-postes devrait, selon les organisateurs, réunir les Suissesses Theres Lebœuf et Marianne Fatton, la Française Anaïs Sabrié et la Britannique Sarah Tunstall. Pour peu que toutes échappent au coup de chaud. Une chaleur extrême qui n’est pas pour favoriser la chasse aux records du parcours, toujours détenus par Jonathan Wyatt (57’48) et Maude Mathys (1 h 05’17). PSC

Les horaires

Neirivue-Moléson, 43e édition, dimanche. Départ de la course principale, 10,6 km: 9 h Course adaptée Sport Handicap: 12 h Courses jeunesse: 12 h 15. Proclamation des résultats: 14 h à Neirivue.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11