La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Que peut apporter la Suisse au Conseil de sécurité de l'ONU?

En 2023 et 2024, la Suisse devrait avoir une place au Conseil de sécurité élargi des Nations Unies, comme membre non permanent. A la table des grands, que peut-elle gagner ou apporter? Enjeux.

Membre de l’ONU depuis 2002, la Suisse s’apprête à franchir un palier de plus en accédant au Conseil de sécurité élargi de l’organisation durant deux ans. © Keystone-archives
Membre de l’ONU depuis 2002, la Suisse s’apprête à franchir un palier de plus en accédant au Conseil de sécurité élargi de l’organisation durant deux ans. © Keystone-archives

Guillaume Chillier

Publié le 09.06.2022

Temps de lecture estimé : 7 minutes

Partager cet article sur:

ONU » Sauf surprise, la Suisse accédera aujourd’hui à New York au Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations Unies (ONU). Pour la première fois de son histoire, la Confédération sera assise à la plus prestigieuse table du système multilatéral mondial durant deux ans, dès 2023. Elle présidera le Conseil en mai prochain et en septembre 2024.

Avec Malte, la Suisse devrait être choisie comme membre non permanent pour la région «Europe et autres Etats» (deux sièges) au côté des Etats d’Afrique et d’Asie (5), d’Europe orientale (1) et d’Amérique latine et des Caraïbes (2). S’ajoutent au Conseil les cinq membres permanents qui disposent d’un droit de veto: Etats-Unis, Russie, Chine, France et Royaume-Uni.

La candidature suisse intervient dans un climat international pour

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • Les consulats invités à se numériser

    Affaires étrangères » Les services consulaires suisses à l’étranger doivent passer à l’ère numérique, plaide le Contrôle fédéral des finances.Les services...
  • Bon tuyau pour faire le plein

    Prix de l’essence » La Suisse devrait se doter d’une plateforme numérique répertoriant les prix du carburant dans les stations-service. La commission de...
  • Berne sanctionne Viktor Ianoukovitch

    Suisse-Ukraine » La Suisse s’associe aux sanctions contre l’ancien président ukrainien Viktor Ianoukovitch. Lui et son fils figurent depuis hier soir sur la...
  • Impôt complémentaire en vue

    Grandes entreprises » L’imposition minimale de 15% est en voie de concrétisation.L’imposition minimale de 15%, voulue par l’OCDE et le G20, prend forme. Le...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11