La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Une motion en faveur du passage aux 35 heures

De nombreuses entreprises testent la réduction du nombre de jours de travail. Le difficile recrutement de spécialistes n’y est pas pour rien. La Conseillère nationale Tamara Funiciello (ps, BE), a demandé au Conseil fédéral d’agir en faveur de la semaine de 35 heures.

Tamara Funiciello, Conseillère nationale (ps, BE) demande la réduction de la durée de travail à 35 heures par semaine. © KEYSTONE
Tamara Funiciello, Conseillère nationale (ps, BE) demande la réduction de la durée de travail à 35 heures par semaine. © KEYSTONE

Ariane Gigon

Publié le 09.02.2022

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Partager cet article sur:

Vie professionnelle - vie privée » Gastronomie, graphistes, informaticiens, PME et même un hôpital: les exemples d’entreprises ayant décidé de passer à la semaine de quatre jours se multiplient en Suisse alémanique. Certaines – dans la restauration – rallongent les journées de travail, d’autres passent aux 36 heures, même si, dans un premier temps, l’investissement pèse sur le budget. Toutes sont convaincues que la productivité, à moyen terme, va augmenter. Le personnel applaudit.

Juste avant Noël, la conseillère nationale Tamara Funiciello (ps, BE) a déposé une motion demandant au Conseil fédéral de préparer le passage aux 35 heures de travail par semaine. Ses explications.

Qu’est-ce qui vous a incitée à demander au Conseil fédéral de réduire, dans un

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11